Comment apprendre et améliorer son coup droit ?

Les débutants commenceront forcément sur cette leçon, d’ailleurs c’est la technique de base du tennis, en ce qui concerne les coups. Arriver à frapper la balle et la donner une trajectoire droite ne doit pas se produire qu’hasardeusement. Ceci étant, sa réalisation n’est pas toujours aussi qualitative. Les joueurs, pris dans le cours du jeu, rencontrent certaines difficultés, notamment le placement et la frappe de balle. Ces deux points doivent s’exécuter successivement pour que le coup droit soit parfait. Le coup droit, bien que rustique, est apparemment efficace dans une partie. Il mérite apprentissage et perfectionnement.

Pour commencer

Le placement est la première mission à accomplir dans la réalisation d’un coup droit. C’est donc au niveau de la préparation que cette technique repose. Un mauvais placement augmente considérablement le nombre d’erreur, et c’est prouvé. Ainsi, la position du corps est dictée. Le pied d’appui doit se placer légèrement en avant du pied naturel. Pour un droitier donc, le pied gauche sera plus avancé que l’autre. Dans cette position, le buste est totalement perpendiculaire au filet. Difficile pourtant de penser à tous ces paramètres, c’est pourquoi le placement doit être un réflexe naturel dès qu’il est question d’exécuter un coup droit. L’arrivée de balle, c’est-à-dire sa trajectoire importe peu. La frappe est le geste à plus soigner. La main est pré-positionnée à l’arrière du buste juste avant l’impact de la balle sur le sol. L’enclenchement se fera ensuite de manière à faire un mouvement droit, en avant du corps. À la fin de cette exécution, le buste se tourne pour que l’épaule soit alignée au filet. La raquette finit ainsi au-devant. Suivre à la lettre ces recommandations à la lettre ne permettra pas à faire un coup droit parfait. Il faut que le geste soit naturel, le placement rapide et l’accompagnement suffisant.

Pour perfectionner

Il n’est pas conseillé à un joueur encore en phase d’apprentissage au coup droit de penser déjà aux différentes variantes de cette technique. À l’apogée de ses performances cependant, il convient d’améliorer ce coup et le rendre efficace dans le jeu. Il est donc question, comme dans tous les systèmes de frappe, de donner un poids plus important à la balle, transférer toute son énergie dans cette frappe. Pour ce faire, un coup droit avec un corps immobile n’est plus convenable. La vitesse de la balle est limitée dans cette position. Ainsi, il est nécessaire d’enclencher un mouvement supplémentaire au moment  de la frappe, une avancée plus précisément. Toutefois, la position de départ reste invariable. Ce n’est qu’au moment du contact de la balle avec la raquette que le joueur doit appuyer son accompagnement, matérialisé par un pas en avant au niveau du pied fort. Techniquement, cet instant est le transfert.C’est la technique la plus basique pour améliorer son coup droit. En cours de jeu, les circonstances peuvent varier, alors que l’idée est de toujours réaliser cette frappe. Ainsi, il existe deux autres variantes du coup droit, à savoir le coup droit sauté lorsque la balle dépasse soudainement le plan de frappe, et le coup droit de face, sollicité lorsque le déplacement et le placement du coup droit naturel n’est plus envisageable dans le jeu.